Cataracte : à quel âge peut-elle se manifester ?

par | 18 juillet 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cataracte

C’est classiquement aux alentours de 65 ans que se font ressentir les premiers effets de la cataracte. Cependant, d’autres causes plus rares peuvent provoquer son apparition chez des sujets plus jeunes.

 

La cataracte due à l’âge

 

Dans environ 95% des cas, c’est l’âge qui constitue la cause du développement de la cataracte. En France, cette opacification du cristallin touche 1 personne sur 5 à partir de 65 ans, 3 au-delà de 85 ans.

Certains facteurs peuvent cependant conduire à son apparition plus précoce. Il s’agit notamment de la consommation excessive d’alcool ou de tabac ainsi qu’une exposition répétée et sans protection aux rayons solaires.

Le traitement de la cataracte est uniquement chirurgical et consiste à remplacer le cristallin devenu opaque par une lentille artificielle qui laisse de nouveau la lumière cheminer normalement jusqu’à la rétine. Dans la majeure partie des cas, le choix d’opérer est dicté par le degré d’inconfort engendré au quotidien chez le patient.

 

Les cataractes précoces : origines

 

Outre le vieillissement, cause principale des cas de cataracte, certains traitements médicaux peuvent entraîner son développement chez des sujets plus jeunes. Ainsi, l’utilisation sur une durée élevée de corticoïdes, certaines formes de radiothérapie, des antipsychotiques, l’allopurinol utilisé dans le traitement de la goutte ou des sels métalliques prescrits contre certaines pathologies articulaires, peuvent être à l’origine de cataracte précoce. Parfois, elle est aussi due à une vitrectomie antérieure. Il s’agit d’un geste chirurgical qui consiste à retirer l’humeur vitrée contenue dans la chambre postérieure de l’œil, pour se donner accès aux structures les plus profondes de celui-ci, par exemple quand il s’agit de traiter un décollement de la rétine.

La cataracte est aussi plus fréquente chez les diabétiques, puisque l’hyperglycémie est susceptible d’altérer les propriétés des protéines constitutives du cristallin. Il existe aussi des cataractes d’origine traumatique (chocs, plaies, brûlures). Contrairement aux autres formes, elles sont souvent unilatérales et sont par ailleurs fréquemment plus compliquées à traiter.

Par ailleurs, les uvéites, inflammations intraoculaires, peuvent aussi entraîner l’apparition d’une cataracte chez les sujets jeunes. Elles peuvent être déclenchées par certaines maladies auto-immunes ou infectieuses, comme la maladie de Lyme ou la tuberculose. Leur traitement nécessite de plus l’utilisation de corticoïdes, molécules favorisant l’opacification du cristallin.

Enfin, les cataractes congénitales constituent le cas extrême de cataracte précoce. Elles sont présentes de manière rarissime dès la naissance, héréditaires, dues à un dysfonctionnement métabolique ou déclenchées par une infection maternelle au cours de la grossesse ou de l’accouchement (herpès, toxoplasmose, oreillons, rubéole…). Leur prise en charge rapide est alors nécessaire, sous peine de voir se déclencher une amblyopie, trouble du développement de la fonction visuelle, aux effets potentiellement irréversibles.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de notes : 32

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

4 Commentaires

  1. PERUCH

    J’ai 85 ans et une vision de 8/10 pour les deux yeux , je ne porte pas de lunettes et je n’ai aucun trouble de la vue , suite à une visite chez ophtalmologue, celui ci me conseille de me faire opérer de la cataracte.
    Est ce vraiment utile ?

    Réponse
    • Dr Camille Rambaud

      Bonjour, si vous n’avez pas de gêne et que vous ne souhaitez pas vous faire opérer vous pouvez sursoir à l’intervention en attendant que la vision baisse progressivement et devienne invalidante. Il existe des anomalies morphologiques de l’oeil liées à la progression de la cataracte qui peuvent nécessiter une intervention plus précoce, qui seront le cas échéant vues par votre ophtalmologiste à l’examen clinique.

      Réponse
  2. Vanessa

    Bonjour,
    J’ai une cataracte polaire sur les deux yeux et je suis vraiment gênée au quotidien car j’ai des lunettes progressives et malgré de nombreux rendez-vous chez des ophtalmologues, personne n’arrive à me prescrire des lunettes qui me conviennent. Il les aussi devenu impossible de conduire la nuit …. J’ai souhaité me faire opérer mais cela m’a été refusé car je suis apparemment trop jeune et pas assez « gênée » par cette cataracte qui pourtant me gêne au quotidien.
    Est-ce normal de s’être vue refusée l’opération ?
    Merci,
    Vanessa

    Réponse
    • Dr Camille Rambaud

      Bonjour, l’indication de chirurgie de la cataracte est posée sur la baisse de vision mais également des symptômes qui précédent et accompagnent cette baisse de vision comme la baisse de la qualité optique et notamment la baisse de vision de nuit. La chirurgie précoce de la cataracte expose à certaines complications dont la fréquence est plus importante même si elles restent rare.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités sur la cataracte & ses traitements