Cataracte secondaire : traitement au laser

par | 23 décembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cataracte secondaire

La cataracte secondaire est une opacification du sac cristallin, sans gravité, mais très susceptible de se déclencher quelques années après le traitement chirurgical de la cataracte proprement dite. Ce phénomène bénin est pris en charge de manière simple et rapide par une intervention légère au laser YAG.

 

Opération de la cataracte et sac cristallin

 

Le cristallin est contenu dans une capsule constituée de collagène. Lorsqu’un patient est opéré de la cataracte, l’un des premiers gestes du chirurgien est de découper un disque d’environ 5,5 millimètres de diamètre sur la face antérieure de ce sac cristallin, cette phase de l’intervention étant appelée « capsulorexhis ». C’est cette découpe qui donne un accès direct au cristallin proprement dit et permet de le désagréger aux ultrasons (« phaco-émulsification ») avant d’en retirer les fragments.

Une fois ceux-ci extraits, le praticien procède alors au nettoyage du sac capsulaire. Le but est d’en assurer la plus grande transparence, en retirant les cellules et adhérences présentes sur sa paroi interne. L’implant artificiel qui doit remplacer le cristallin est alors introduit. Il repose sur la face postérieure de la capsule.

 

Cataracte secondaire : définition

 

D’après les données épidémiologiques disponibles, une Opacification Capsulaire Postérieure (OPC) ou « fibrose capsulaire » se produit dans les 5 ans qui suivent l’intervention chez 30 à 50% des sujets traités. Ce phénomène correspond à une prolifération cellulaire sur la face postérieure de la capsule cristalline, conservée en fin d’intervention. C’est cette OPC qui, par abus de langage, est souvent appelée « cataracte secondaire ». Elle n’a en effet rien à voir avec la cataracte proprement dite, qui correspond à une opacification progressive du cristallin, le plus souvent à partir de 65 ans et sous l’effet de l’âge.

L’OPC est une affection totalement indolore mais qui induit une baisse de l’acuité visuelle quelle que soit la distance d’observation. La vision des patients est par ailleurs souvent « dédoublée », ils sont de plus fréquemment victimes d’éblouissements et distinguent moins bien les couleurs. Non soignée, la fibrose capsulaire peut entraîner une perte de la vue complète, bien qu’elle ne soit pas irréversible.

 

Comment traiter la cataracte secondaire ?

 

Une fois le diagnostic confirmé et l’éventualité de contre-indications écartées (DMLA, glaucome…) le traitement de la cataracte secondaire se fait en utilisant un laser de type YAG. Après instillation dans l’œil de gouttes anesthésiantes et dilatation de la pupille grâce à un collyre mydriatique, le chirurgien pratique une « capsulotomie » en découpant l’arrière du sac cristallin pour en retirer la partie opacifiée. C’est une intervention qui ne dure que quelques minutes. Elle est indolore, même si le patient peut être un peu ébloui. Il peut ensuite regagner son domicile, accompagné par un proche et retrouve une vue normale en quelques jours, le plus souvent de manière définitive.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 4

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités sur la cataracte & ses traitements